Une tradition complètement con

Grosse Fiesta pour le bac !

Les lycéens norvégiens arrivent dans l’année du bac un an plus tard qu’en France. La plupart deviennent majeurs cette année-là, ce qui veut dire qu’ils auront le droit de passer le permis de conduire, et d’acheter de l’alcool. Ça fait plein de choses à fêter. Et en Norvège, il y a une tradition pour ça. Un phénomène culturel, même. Sur une période allant de mi-avril au 17 mai (jour de la fête nationale), tous les élèves de dernières année sont appelés les « Russ » et font la fête sur plusieurs semaines.

Attention, ce n’est pas la petite fête entre amis dans le garage des parents. C’est très étudié, planifié des mois avant l’échéance. Une fois la période des « Russ » débutée, ils s’habillent tous avec une salopette de couleur, qui diffère selon la filière étudiée. Ils se regroupent par 15 ou 20 pour se payer un van, ou un minibus (le RussBus) qu’ils aménagent et transforment en sound-system, pour sillonner les rues, balancer du gros son et faire la fête jusqu’à plus soif. Parce que les « Russ » enchainent les beuveries et les défis en tout genre pendant ces quelques semaines. L’évènement est si attendu que certains se trouvent des petits boulots deux ans avant pour économiser, quand d’autres ont les parents derrières eux pour financer. Parce que tenez-vous bien, chaque étudiant dépenserait entre 500€ et plusieurs milliers d’euros pour l’occasion !!

C’est une tradition vieille de plusieurs décennies qui apporte son lot de problèmes à gérer, mais qu’il est apparemment difficile de changer sous peine de voir tous les lycéens manifester dans la rue.


Un timing au poil

Tu vas me dire, et alors quoi ? Un article rien que pour parler de jeunes qui se bourre la gueule, qu’est-ce qu’il y a de si extraordinaire ? Pourquoi vouloir changer quoi que ce soit, si ça les fait marrer ?

Attends un peu, c’est là que ça devient croustillant.

En Norvège, la période des exams est la même chaque année. Elle dure environ trois semaines, et c’est calé trois ou quatre jours après la fête nationale.
Oui, vous avez bien lu : ces petits cons se mettent minables comme cochon pendant plusieurs semaines d’affilées, juste AVANT les examens. C’est pas complètement con, ça, comme tradition ?

Apparemment, ça pose quelques problèmes aux profs qui se retrouvent avec des zombis en classe à un moment plutôt crucial de l’année scolaire.

Mais que voulez-vous, c’est la tradition, qu’on vous dit !

DSCF5665_web2

La preuve en image

Nous étions à Tromsø pour la fête nationale norvégienne. Ce jour particulier méritera un article à part entière, mais ça nous a permis d’assister au délilé des « Russ ». Et pour donner une idée de l’ampleur : dans cette modeste ville de 70 000 habitants, ce n’est pas moins d’une vingtaine de « RussBus » que nous avons vu parader au milieu de la foule, musique à fond, avec des participants zombifiés par des semaines de fiesta danser et gueuler partout.

Et trois jours plus tard, les exams démarrent… 🙂

Pour la peine, voici notre première vidéo (cliquez sur « Vimeo » pour la voir en HD) !

  8 Commentaires

  1. poulif   •  

    Donc si je comprend bien, ils conduisent un bus bourrés, voire sans permis puisque la plupart n’a pas l’âge de l’avoir.
    Enfin au moins, ils arrivent à leur exams détendus du slip.
    Ça serait intéressant d’avoir un taux de réussite par contre…

    • Romain   •  

      Alors comment dire… ça mériterait un article à part entière !
      Attention, je vais faire un résumé succinct de ce que j’ai compris, et c’est forcément un peu caricatural.

      La différence entre les salaires entre les non-diplômés et des très diplômés est (très) faible en Norvège. En gros, beaucoup de jeunes pensent que s’engager dans de longues études est inutile, puisque les petits boulots rapportent déjà pas mal.

      Un exemple : une de nos hôtes veut être institutrice quand elle sera grande. Pour le moment sans diplôme, elle travaille à temps partiel en tant qu’assistante, sans aucun diplôme. Elle gagne l’équivalent de 20€ de l’heure (net puisque prélèvement à la source). Un petit calcul rapide sur la base de 35h / semaine, ça fait la bagatelle de 3000€ net / mois…

      (Je n’ai pas les infos pour un instit’ expérimenté, mais elle nous disait qu’il n’y avait pas une différence incroyable entre les deux).

  2. Marie   •  

    Faut juste reporter après le bac. Comme la nuit du bac chez nous.

  3. Erwan   •  

    Je trouvais le titre un peu dur pour les norvegiens qui pourraient le lire.
    Les traditions peuvent paraitre conne quand on n’est pas de la meme culture, mais apres la lecture de l’article, je suis tout a fait d’accord c’est completement con 🙂

    Tu remarqueras mon talent de tout le temps pour ajouter des commentaires avec un clavier francais en utilisant des mots avec des accents sans en mettre un seul!
    C’est facile, mais c’est pas impossible que j’en mette un de temps en temps.

  4. Niko   •  

    Eh eh le vieux viking qui parle 🙂

  5. lolo   •  

    Dis donc, un peu de respect pour les traditions ancestrales stp

    • Romain   •  

      Cette tradition date de 1979 si mes sources sont bonnes. Donc le mot ancestral n’est probablement pas le plus juste…

      Tu remarqueras mon talent du jour pour ajouter des commentaires avec un clavier russe sans utiliser un seul mot avec accent. Pas simple, mais c’est possible.

      • lolo   •  

        Мы должны поставить вас на кириллице !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.