Un festin pour le réveillon

Avec les poules

Nous évitons de pédaler la nuit aussi souvent que possible. Par sécurité, par confort, mais aussi pour profiter du paysage incroyable qui nous entoure. Il y a débat sur la question, mais les routes du nord-ouest vietnamien sur lesquelles nous roulons en ce moment pourraient bien être les plus belles du périple, en concurrence directe avec celles de Norvège. Alors pour en profiter au maximum, nos journées sont rythmées par le soleil plus que par l’horloge. De toute façon, à part dans les grandes villes, tout est décalé : les gens se lèvent aux aurores et dès 6h du matin, il y a déjà une activité débordante dans les rues. Mais dès le coucher du soleil, les commerçants commencent à tout remballer, les gens vont dîner, et vers 21h… tout le monde au lit ! Ça tombe bien, parce qu’après un lever très matinal et quelques dizaines de kilomètres dans les jambes, garder les yeux ouverts après 22h est un petit exploit !
Ce rythme nous convient plutôt bien. Et ça permet de ne pas se soucier du décalage horaire entre les pays : le soleil n’a pas de montre.

 


 

Réveillon de Noël

Il n’était que 13h lorsque nous sommes arrivés à Pa Tần. Ce coin du Vietnam n’est pas très fréquenté par les touristes, et il n’y a pas énormément de possibilités d’hébergements sur la route. Et Mường Lay était encore trop éloigné pour que nous puissions y arriver avant le coucher du soleil. Nous avons terminé la journée dans une petite Guest House, où nous avons passé le réveillon de Noël. Nous avons déniché de la baguette pour accompagner le pâté de foie gras du Périgord. Le pain vietnamien est un peu sucré et sans sel, mais ça faisait parfaitement l’affaire. Et pour agrémenter ce petit souvenir de France, nous avons investit dans un bon morceau de poisson cuit au barbecue et quelques brochettes d’une viande non identifiée. Soyons fou, c’est Noël !

Au passage, trois profs de math de la bourgade m’ont alpagué. Ce n’est pas souvent qu’ils voient un touriste faire ses courses à vélo à la nuit tombée dans le coin ! Ils m’ont invité à leur tablée, où la bière de coulait à flot. Pas le temps de boire deux gorgées que mon verre se remplissait à nouveau.

 


 

Quelques pintes coupées aux glaçons plus tard, je rejoignais Emilie dans la chambre avec notre petit festin. Notre porte-monnaie c’étaient encore allégé de 74Mđ au passage. Un repas de réveillon pour 3,15€ ! Nous attendions d’être en Asie du Sud-Est pour voir baisser notre budget nourriture et compenser les dépassements des pays précédents. Mission accomplie ! En y ajoutant le prix de la chambre (150Mđ), ça nous laissait 176Mđ en poche. Une fortune pour avaler les 60 kilomètres qui nous séparaient du prochain ATM (terme international pour les distributeurs de billets).

  2 Commentaires

  1. François   •  

    Hello !

    Aujourd’hui David Bowie nous a quitté (enfin c’était hier mais on ne l’a su qu’aujourd’hui). A Emilie il aurait dit : We Can be Heroes ! On croise les doigts pour le dos.
    Biz

  2. sophie   •  

    La suite……la suite………
    Bon ok je patiente……. :o(
    Etait ce de la bière de Noël?
    GRRRRRRRRRrrrrrrrrrr…….
    Ok ok
    LOVE mum……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *