Saint-Pet’

Du 19 au 22 juin 2015

Avec ses 5 millions d’habitants, Saint-Pétersbourg est la deuxième ville de Russie. Nous ne savions pas bien si ce serait simple de rouler en vélo dans une ville de cette taille. Il y a bien quelques pistes cyclables, mais avec tellement de trottoirs à monter et descendre que nous avons préféré rouler sur la chaussée. Et ça s’est très bien passé ! Les automobilistes petersbourgeois ont fait preuve d’une civilité incroyable à notre égard. Peut-être qu’ils ne sont pas vraiment habitués à croiser des cyclistes chargés comme des mules…

 

 

Bain de foule

Nous sommes arrivés le jour où les étudiants fêtaient la fin de l’année scolaire. Pour l’occasion, la ville avait organisé un grand rassemblement, en rendant tout le quartier de l’Ermitage (hyper-centre) accessible uniquement à ceux qui venaient de passer leurs examens. Au programme, plusieurs concerts et un grand feu d’artifice ! La jeunesse de la ville est chouchoutée. Mais ça fait bien longtemps que nous n’avons plus l’âge de nous faire passer pour des étudiants, alors nous nous sommes retranchés dans un petit jazz-bar, appelé « The Hat ». Le lieu tout comme la musique n’étaient pas inoubliables, mais lorsque nous en sommes ressorti, c’était la fin des festivités, et des milliers de jeunes gens circulaient dans les rues à la recherche d’un endroit où terminer la soirée. De quoi découvrir le côté festif de St Pétersbourg, après l’avoir vu sous l’angle ultra-touristique dans la journée.

 


 

Un peu de tourisme

Il y a plein de choses à découvrir dans cette gigantesque ville chargée d’histoire. A chaque coin de rue, une église, un parc, un monument. Mais finalement, sans savoir vraiment l’expliquer, notre ressenti est plutôt mitigé. Trop grand, trop de monde, trop peu de temps ? Nous avions adoré nos escapades à Bruxelles, Hambourg ou encore Copenhague. Cette fois, nous étions content de reprendre la route. Il faut dire que l’un de nous est plus ou moins allergique aux grandes villes surpeuplées et supporte difficilement les troupeaux de touristes. Là, nous étions bien servi sur les deux tableaux. Ça ne nous a pas empêché de nous fondre dans la masse quelques heures, histoire de ramener quelques clichés.

 


 

  1 Comment

  1. sophie   •  

    Alors comment vous dire…….. le film est juste génial et en même temps j’étais horrifiée de voir Emilie rouler ainsi. Bref les films c’est top mais un peu trop réel………. :o(
    Dommage qu’il y ait ce décalage dans le temps.
    Mais c’est bien de voir tout cela.
    Donc MERCI pour toutes ces photos.
    Love and take care!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *