L’Økologi selon les norvégiens

Le plein d’énergie

En France, qu’on soit écolo ou pas, on est tous plus ou moins sensibilisé au fait que gaspiller l’énergie ou l’eau, ce n’est pas joli joli. Et bien c’est une différence de taille avec les norvégiens, et cette fois on peut y aller franco sans avoir peur de se tromper : les français sont beaucoup plus écolos que la grande majorité des norvégiens. Ils pourraient même bien faire pire que ceux qui bossent chez EDF. Je vous sens sceptiques, voici quelques exemples concrets.

1431349789692

Et la lumière fut !

Nous n’avions qu’un court trajet pour arriver à Bodø, chez une personne assez confiante pour nous laisser sa clé sous le paillasson, pour que nous puissions nous installer, prendre une douche, et nous relaxer tranquillement avant qu’elle revienne du boulot (vers 16h). Les lumières étaient allumées, alors par réflexe, nous les avons éteintes. Un oubli, sûrement.

Lorsqu’elle est arrivée, elle nous a dit :

« C’est facile de savoir qu’il y a des étrangers dans la maison : toutes les lumières sont éteintes ! »

Là, j’ai pris un exemple précis parce que sa réaction nous a fait rigoler. Mais ce n’est pas un cas isolé. Au début, nous pensions qu’ils laissaient allumé toutes les loupiotes pour nous faciliter la tâche. Par exemple pour retrouver le chemin des toilettes la nuit. Mais non, c’est juste incroyable : dans la salle de bain, le hall d’entrée, le salon, les toilettes : toutes les lumières restent allumées en permanence.

Summer time !

Autre exemple, autre anecdote. Nous avions remarqué que dans certains ports où nous prenions le ferry, il y avait parfois une « Venterom ».

DSCF4617_web

Attention, il y a deux mots dans la phrase précédente qui méritent d’être expliqués. Quand on dit « Port », c’est parce que nous n’avons pas trouvé d’autre mots plus adéquat. Le mot « quai » serait peut-être plus adapté. Pour faire simple, imaginez une petite route qui file sur des kilomètres sans croisement jusqu’à déboucher sur… la mer. Il y a toujours une petite guérite et une barrière. Au cas où quelqu’un serait assez bête pour plonger directement dans la mer sans attendre le bateau. Le ferry accoste, les voitures montent, le ferry repart. Souvent, il n’y a rien d’autre. Mais parfois, il y a une « Venterom ». C’est une salle d’attente, en général chauffé, et avec des toilettes. Et si on a de la chance, il y a même de l’eau chaude à disposition.

Le 3 mai était une grosse journée. Il faisait vraiment froid, et nous espérions trouver une de ces venteroms à Kilboghamn, plutôt que de planter la tente dans la nature. C’est qu’on s’habitue vite au confort (et que dehors, ça frise le négatif). Mais à notre arrivée à 19h30, la déception : il n’y avait nulle part où s’abriter pour la nuit. Tant pis, nous avons continué notre route en prenant le ferry vers Jektvik, qui débarquait à 21h, au cas où. Et là banco !

DSCF4630_web

C’est une venterom high-tech qui nous attendait ! Deux toilettes avec eau chaude, et une pièce vide prévue pour ceux qui attendent un ferry dans le froid ou sous la pluie. Et ce petit espace de quelques mètre carrés était chauffé à bloc. On a vérifié : il faisait 29°C dans le bouzin. Alors que c’était proche du négatif dehors… Bien entendu, pas moyen de baisser la température. Nous avons dû dormir la porte ouverte !!! Cette fois encore, c’est un exemple parmi tant d’autre : en Norvège, ils ont une fâcheuse tendance à surchauffer, que ce soit dans les lieux publics ou dans les maisons. Il faudrait leur dire que dormir à la fraîche, c’est meilleur pour la santé !

Ça turbine

Mais enfin, pourquoi tant de gaspillage ? La réponse de nos hôtes : l’électricité ne coûte quasiment rien, ici. Du coup, tout fonctionne à l’électricité, et on gaspille sans compter. L’argument ne nous touche pas des masses : ce n’est pas parce que ce n’est pas cher qu’il faut se forcer à faire n’importe quoi. Autre argument plus marquant : plus de 95% de l’électricité est produite au moyen de l’énergie hydroélectrique. Donc de l’énergie propre, comparé aux centrales à charbon qui relâchent des tonnes de CO2 ou à nos bonnes vieilles centrales nucléaires. Notre avis, c’est qu’ils feraient mieux de moins consommer et de revendre leur électricité aux pays qui produisent encore de l’électricité salement.

DSCF6157_web2

  4 Commentaires

  1. Erwan   •  

    Bonne idée la revente aux pays qui consomment des énergies non renouvelables..
    Les pays limitrophes sont peut être aussi producteur d’énergie renouvelable. Le Danemark va dans ce sens en tout cas.

  2. Sophie   •  

    Alors que toute ta vie tu m’as entendu te dire hoooooooo làààààààààààà ce n’est pas Versailles ici…………bon quant à la douche alors là Marie, je ne sais pas ????????
    Mais bon quant on mange du fromage au caramel…….on peut s’attendre à de telles idées.
    Vous n’aurez pas la même en Russie……..pouf pouf pouf……….. love and take care! ;o)

  3. marie   •  

    Ils laissent couler la douche aussi ?

  4. Seb G.   •  

    Le coup des lumières qui restent allumées c’est effectivement un grand classique des pays nordiques.
    Je me rappelle que les gens s’étonnaient aussi au début quand j’éteignais en quittant une pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.