La partie hébergée de l’iceberg

18 décembre 2015 : 300 jours de voyage

Nous avions fait un petit bilan des 1000 bornes, il est temps de refaire un petit point après les 300 premiers jours de voyage, 11 000 kilomètres pédalés dans 13 pays, et presque 25 000 kilomètres parcourus en tout !

 

Les hébergements

Pour dormir le soir, il y a deux méthodes. La première est de prévoir les hébergements à l’avance, mais cela suppose pas mal de temps et de logistique. L’autre, qui consiste à partir le matin sans savoir où nous passerons la nuit. C’est la technique de l’improvisation. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Dans le premier cas, il y a le confort de savoir qu’on sera au chaud le soir, avec bien souvent une douche à disposition. Mais pour ça veut dire qu’il faut arriver à bon port quelque soit les aléas de la journée. Crevaison, passage enneigé, erreur de parcours, coup de fatigue… La fin de journée peut parfois être très long pour rejoindre notre point de chute… La deuxième méthode est un peu plus à l’arrache. Mais ça permet d’adapter l’étape à la forme du jour. On s’arrête quand ça nous plaît. Les rencontres spontanée sont facilitées, et ça ajoute une petite touche d’aventure pas désagréable. Le principal inconvénient, c’est qu’il faut parfois rouler un bon paquet de kilomètres avant de trouver l’endroit propice, même si on en a ras le cul de pédaler…

* : Pour simplifier, un couple ou une famille complète ne compte que pour un seul hôte. Sinon, le nombre serait beaucoup plus important !

 

Au début du voyage, nous étions beaucoup hébergé chez des amis. Pour la suite, nous avons trouvé nos hôtes par l’intermédiaire de sites internet (couchsurfing et warmshowers). Le bouche à oreille a aussi très bien fonctionné : des amis d’amis, des connaissances de personnes qui nous ont déjà hébergé, ou des contacts obtenus par les lecteurs de karoutcho.fr… Certaines personnes ont même fait des appels pour nous sur leurs réseaux sociaux !

Depuis le premier jour, nous savons que notre budget n’est pas infini. Pour aller le plus loin possible avant d’être à sec, nous devons restreindre certaines dépenses au maximum. Sur les 300 premières nuits, nous n’aurons déboursé que 32,70€ pour dormir. Rassurez-vous, pas question de partir en douce avant le lever du soleil pour éviter de passer à la caisse ! Mais nous évitons autant que possible les terrains de camping ou les hôtels. Le camping sauvage n’est pas toujours possible, et il faut parfois forcer le destin. En plus de cinq propositions spontanées, nous avons toqué à la porte avec succès une bonne dizaine de fois. Et sinon, il y a la catégorie « Autre » du camembert de droite. Ça inclut les nuits dans des lieux un peu plus « exotiques », par exemple :

 


 

Les rencontres !

Nous avons roulé dans 13 pays différents. Nous avons bien entendu à chaque fois été hébergé par des natifs du pays traversé. Mais pas que ! Parfois, nos hôtes étaient d’une autre nationalité. Au 300e jour de voyage, nous aurons été hébergés par des hôtes de 23 nationalités différentes !

Pour la devinette n°5, nous vous posions une question un peu différente. Elle n’était pas simple à formuler, mais il s’agissait de trouver, au 300e jour de voyage, le nombre de nationalités différentes de nos hôtes lorsqu’ils n’étaient pas originaires du pays où nous étions hébergés.

La bonne réponse était 17. Voici le détail dans l’ordre d’apparition :

   1 – Sept néerlandais – en France (Claire) et en Norvège (Inger & Martien, Herma, Louis, Ellen & Bruno)
   2 – Une marocaine – aux Pays-Bas (Yamina)
   3 – Trois français – en Allemagne (Ben), en Suède (Seb) et en Norvège (Arnaud)
   4 – Un hongrois – au Danemark (Andras)
   5 – Deux danois – en Suède (Allan & Jesper)
   6 – Trois anglais – en Suède (Jim), en Norvège (Simon) et au Japon (Danny)
   7 – Un suédois – en Norvège (Harald)
   8 – Un bulgare – en Norvège (Evgeni)
   9 – Trois finlandais – en Norvège (Satu, Karl) et en Suède (Kaisu).
   10 – Un polonais – en Norvège (Kuba)
   11 – Une écossaise – en Finlande (Suzie)
   12 – Une kazakhe – en Russie (la mère de Nina)
   13 – Six américains – au Japon (Mike, Sam, Hal, Yvan, Allison, Christine) et en Chine (Nancy)
   14 – Une taiwanaise – au Japon (Kasumi)
   15 – Deux coréens – au Japon (Sungkyu, Lim)
   16 – Deux jamaïcains – au Japon (Candy & Marvin)
   17 – Un égyptien – en Chine (Ahmed)

 

Les modes de transports

Au niveau kilométrage total, nous sommes à peu près dans les prévisions. Sur la partie nord de la boucle, nous avions prévu quelques gros trajets en train ou en bus, pour cause de visa. Bien que nos sacoches sont censées être totalement étanches… les traversées en ferry étaient un passage obligé. Les aléas du voyage nous ont fait prendre bien plus de transports terrestres que prévu. Mais ça fait parti de l’aventure, et même si la logistique n’est pas toujours simple, c’est parfois l’occasion de rencontres ou de situations inattendues.

 

Pour la suite, à moins d’un changement de cap radical, il ne devrait plus y avoir de traversée en mer. Nous devrions prendre le train à nouveau lors de notre remontée de la Chine, car à moins d’un changement de politique, le visa sera un poil court. Mais la part de vélo sur la deuxième partie du parcours devrait malgré tout être plus importante. De quoi revenir à une part de deux tiers de pédalage tel que nous l’imaginions au début ? L’avenir nous le dira !

 

  10 Commentaires

  1. Pingback: Karoutcho – Devinette n°5 : International hosts !

  2. Pingback: Karoutcho – Devinette n°6 : des p’tits trous !

  3. Marie   •  

    Je suis déçue. Vous avez oublié karine, la cousine de Lolo à Bruxelles.
    Elle a la double nationalité hollandaise/française il me semble.
    J’étais pas loin avec 14.

    • Romain   •  

      Oups ! Ça ne change pas le compte, mais je vais corriger ça. En revanche, tu es certaine que c’est hollande et pas belge ? Comme c’était à Bruxelles, je veux juste être sûr avant d’écrire une bêtise.

  4. sophie   •  

    Bon………j’ai perdu, mais je n’étais pas trop loin du compte…
    Sinon, la boite de pâté avalée, vos rencontres me font vraiment rire.
    A bientôt sur Skype .
    love mum

    • Milie   •  

      Merci mam

      Un simple petit pâté peut te faire passé un si bon moment, c’est fou …☺
      On a la chance de pouvoir gouter moult choses mais le plaisir du « retour a la maison » c’etait bien bon 😉

  5. François   •  

    Super ! tu n’as pas perdu la main à ce que je vois avec Excel, je te reprends quand tu veux enfin si l’envie t’en prend aussi 🙂 !
    Bon perdu , je suis à 1 du résultat, j’espère que tu lanceras un concours du gagnant des devinettes de tout le séjour, je peux encore me refaire.
    Amusez vous bien , profitez et bonne fin d’année 2015 !

    • Milie   •  

      Moi je trouve que c’est une super idée le champion des champions a réfléchir ☺

      Bonne Année à toute la famille, prenez soins de vous et que 2016 soit une belle aventure!

      Bises

  6. Catherine   •  

    ah bah là, super, je ne suis pas tombée loin ! en fait j’ai presque bon, j’ai juste compté la prochaine nationalité d’expatriés rencontrés !
    J’avoue avoir surtout joué pour recevoir une nouvelle carte postale, pour ma nouvelle collection (de carte de Karoutcho.)

    • Milie   •  

      Echange carte contre miche de pain …

      Bises a vous

Répondre à Catherine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.