Et c’est reparti !

Almaty nous revoilà !

14 août 2016. Nous sommes de retour à Almaty une cinquantaine de jours après notre retour un peu précipité vers la France. Nos hôtes nous ont gardé vélos et sacoches au chaud. A notre arrivée, ils nous ont accueilli avec un plat traditionnel kazakh, le Beshbarmark (cinq doigts). Dans un grand plat, des pâtes plates type lasagnes, de la viande de cheval rôties, un peu d’oignon frais… Un régal !

 

Ils pensaient que nous restions jusqu’à la fin du mois ! C’est super gentil, mais nous restons juste le temps de nous remettre un peu du décalage horaire. Ensuite, en selle. Pour les remercier de tout ce qu’ils ont fait pour nous, c’était à notre tour de leur préparer une spécialité française. Nous avions prévu le coup ! Pour faire typique mais simple à transporter dans l’avion, il y avait la choucroute ou le cassoulet. Mais le saut dans l’inconnu aurait été peut-être un peu rude. Nous avons opté pour un classique confit de canard et pommes de terres sautées.

 

What’s next ?

Qu’est-ce qui a changé depuis le 23 juin ?

D’abord, on a pris 3 kilos chacun. Bah oui, en remplaçant le sport par le fromage…
Nos sacoches aussi sont un peu plus lourdes. Pourtant, nous avons ramené en France quelques affaires dont nous n’avions plus l’utilité (cartes routières, calepins, caméra, liseuse…). Mais nous revenons avec des pneus et chambres à air de rechange, un nouveau rétro-viseur, quelques rations de survies de l’armée… et deux ou trois autres babioles pour nous améliorer le quotidien.
Si sacoches et cyclistes ont pris du poids, il y a un autre élément important du voyage qui, lui, s’est largement allégé. C’est que le coût de la vie en France n’est pas le même qu’au Kazakhstan… Déjà que notre budget était limite, mais maintenant c’est certain : même en se serrant la ceinture encore plus que ce que nous le faisions, nous serons à sec bien avant d’avoir atteint l’Europe. Notre nouvel objectif est de rejoindre Douchanbé, la capitale du Tadjikistan. Nous aviserons ensuite.

Pour l’itinéraire des deux prochains mois, rien ne change, excepté un (petit) détail : le climat. Dans quelques semaines, nous nous engagerons sur la route du Pamir. C’est l’une des plus belles route du monde à faire à vélo, et une bonne partie est perché à plus de 4000m d’altitude. On sait que ça va être dur, parce que la route est pourrie et assez physique, avec des dénivelés plus que corrects. Mais les échos que nous avons eu (surtout de cyclo-voyageurs qui en venaient) sont tous positifs : c’est dur physiquement, en général il y a de la casse de matériel, mais ça vaut le coup ! C’est bien simple : depuis le départ, on attend cette portion du voyage avec impatience, comme la cerise sur le gâteau, le clou du spectacle.
Mais déjà qu’en août le temps est aléatoire (neige et températures négatives), alors sur la deuxième quinzaine de septembre… Il existe bien un raccourci permettant d’atteindre Douchanbé (capitale du Tadjikistan) sans passer par le Pamir, mais on espère vraiment ne pas devoir en arriver là. L’autre solution serait de rouler tant qu’on peut, et en cas de pépin (climatique ou physique), ou se lance dans une opération camion-stop comme nous l’avons fait à maintes reprises sur le plateau tibétain.

 

  6 Commentaires

  1. Pingback: Karoutcho – Une autoroute rien que pour nous !

  2. Monika Duda   •  

    Salut Emilie et Romain,

    Vous avez donc repris la route. Je suis très contente pour vous.et je vous souhaite bon courage pour traverser le Pamir. J`attends votre prochaine nouvelle avec impatience.

    Amitiés

    Monika de Haselünne en Allemagne du Nord

  3. Raoul   •  

    Salut,
    Vous venez de faire votre rentrée des classes, félicitations 😀.
    Vivement les prochains articles…

    Tchuss
    Cyril

  4. Sophie Clamens   •  

    Alors cette première semaine?
    Tout se passe t il bien?
    Je pense à vous.
    Love mum.

  5. lolo   •  

    Allez !!!

  6. Cyclomatmax   •  

    Salut les Karoutcho ! Installés devant l’office du tourisme d’Helsingorg nous nous demandions si vous étiez repartis et nous tombons sur votre article ! Super nouvelle, nous sommes ravis pour vous. Bon courage pour cette étape qui s’annonce sportive, profitez bien, et pas trop vite au début 😉

    Les cyclomatmax

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *