Cherepovets – Media Center (TV locale)

TV show

Rita, notre hôte de Cherepovets, nous a proposé une rencontre avec des journalistes locaux. Mais cette fois, c’est carrément une équipe de télé qui s’est déplacée ! Nous avons accepté, même si nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre. En fait, tout s’est fait très vite. La journaliste et son équipe ont été très sympa, super pros. Ils nous ont installé dans le canap, face à la journaliste et à la caméra. Après avoir posé le micro, elle s’est mise à nous poser des questions en russe et nous répondions en anglais. Rita était entre les deux pour la traduction. Aucune préparation, c’est de l’impro totale.

Ce petit épisode a été l’occasion de voir un peu l’envers du décor. Après la session de questions / réponses en tant que tel, ils ont tourné différentes séquences un peu « mises en scène ». Par exemple, pour obtenir les quinze premières secondes de la vidéo, ils nous ont demandé de nous placer devant une carte routière, et de faire comme si nous préparions notre itinéraire. On ne savait pas vraiment quoi dire, et nous n’avions même pas pris la bonne carte… Mais partant du principe qu’ils ne comprenaient pas le français, on s’est mis à raconter à peu près n’importe quoi. Ils nous ont ensuite demandé de nous assoir à la table de la cuisine pour tourner une scène de vie quotidienne, c’est à ce moment là que Oscar le chat s’est invité à la fête. La partie où nous préparons les vélos pour reprendre la route était plutôt marrante aussi, quand on sait que nous étions en fait au 3e étage, et que pour éviter de se trimballer une cinquantaine de kilos à bout de bras dans les escaliers, on fait généralement tout ça au rez-de-chaussée. Quant aux pseudos adieux… ça faisait un peu bizarre, puisque nous ne partions que le lendemain.

 

Il faut aussi garder à l’esprit que je suis dans un état de forme proche du lamentable, car ça fait plus de trois jours que je n’ai rien pu avaler…

 
Vous pouvez voir l’article en russe sur le site internet de la chaine.
 
Pas de sous-titres, mais si quelqu’un de motivé pouvait nous proposer une traduction, ce serait bien sympa !

  6 Commentaires

  1. Catherine   •  

    Salut ! Ravie de vous voir bouger et parler !
    J’ai utilisé « Reverso », google, et promt et aménagé leur traduction approximative :

    « 45 mille kilomètres en deux ans.Tout au long de l’Eurasie on va voir passer deux voyageurs français – Emily et romaine.(sic) Et une partie du chemin sur des bicyclettes.
    Un arrêt forcé des jeunes à Cherepovets nous a donné l’occasion de communiquer avec eux, et de découvrir comment des européens ordinaires voient la Russie.
    Toutes les bonnes idées viennent spontanément.
    Ainsi c’est arrivé dans la vie de citoyens originaires de la ville française de Nantes : Émilie, sommelier et Romain, ingénieur informaticien.
    En avril dernier la proposition de Romain de partir voyager en vélo, a soudainement rencontré le soutien inattendu d’Émilie. Aussitôt dit, aussitôt fait. Pendant un an ils ont économisé de l’argent et ont préparé le voyage.
    En Février, nous avons déménagé hors tension.(selon Google)
    En Février, ils ont poussé au chemin (selon Reverso)
    Bon en gros, en février ils ont mis les bouts. ils se sont cassés, ils ont tout largué, ils se sont fait la malle. (selon moi)
    Ce type de Voyage a été choisi afin d’en apprendre davantage sur le pays, sur le mode de vie.
    Voilà déjà 10 jours que les jeunes se défoulent en Russie. Ils disent qu’un tour à vélo dans notre pays n’est pas très différent d’un tel voyage à travers toute l’Europe. Mais ils ont remarqué une particularité quand même : Quand tu roules sur la route principale, les fossés, les nids de poule. Un autre des problèmes rencontrés par les voyageurs – la barrière de la langue. Les jeunes parlent deux langues – anglais et français. En partant en voyage ils ne savaient pratiquement rien sur la Russie. Beaucoup de leurs proches les ont dissuadés et effrayés par toutes sortes de dangers possibles dans notre pays.
    Mais revenons à notre voyage.
    Le visa russe a été délivré pour seulement trois mois. C’est pourquoi les jeunes devront parcourir une partie du chemin en train. Au moins de Iekaterinbourg et à Irkoutsk. Plus loin il y a la Sibérie, Sakhaline, le Japon, la Corée du Sud, la Chine, le Laos.
    Et le projet d’Emily et Romain est de revenir en France deux ans plus tard.

    …..et j’ajouterai :
    Действительно, что храбрость, что динамизм !
    ( vraiment, quel courage, quel dynamisme !)

  2. Marie   •  

    Romain mais t’es tout maigre! T’as perdu tout le bénéfice de ma cuisine. Lolo a pris pour toi.
    Emilie t’as l’air très amoureuse à boire les paroles de Romain. J’aime bien le gros plan du sourire pleines dents

  3. Iris   •  

    Oh what a surprise! Interview in Russia.
    Wonderful to see, that you both are in good health and your bicycles are still there- not stolen 🙂 . Have a good trip ahead. Where will you celebrate Christmas? All the best Iris and Helmut

  4. Sophie   •  

    Eh éh éh……..bon sur ce coup j’ai été privilégiée et je vous avais vu quelques jours après le tournage, mais c’est toujours chouette de vous revoir en vêtements d’été alors qu’actuellement vous êtes par -13 en Chine……….!
    Et le chat Oscar ne vaut pas notre Mektoub, mais il y ressemble fort.
    Et cela me fait rire vous sachant allergiques aux poils de chats de vous voir copiner avec lui. ;o)
    Sinon Romain tu es tellement différent actuellement avec ta tignasse et ta barbe digne des modeurs les plus hype!
    Donc on vous aime, on pense à vous et see you soon…..

  5. françois   •  

    Génial ! Content de vous voir et vous entendre même dans la langue de Shakespeare !
    A bientôt, biz

  6. Sophie, Jéjé & co   •  

    Quel plaisir de voir vos bouilles « à la télé »:) !!!
    Tu es rayonnante ma Mimi…
    Merci pour le bol d’air que vous nous donnez à chaque fois,enjoy et take care les ptis fous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *